top of page

Comment retrouver de la sérénité grâce à notre cycle ?


Bonjour à tous !


Evoluant depuis longtemps dans le développement personnel et spirituel, ce n’est que récemment que j’ai compris toute l’importance de l’existence du cycle de la vie et de son influence dans notre vie personnelle.


Le comprendre et mieux, le maîtriser, est une force dont je mesure toute la puissance depuis peu.

La Vie, avec un grand V, est un cycle perpétuel de changement et d’évolution, d’impermanence.



Observons un instant la Nature



La Nature est rythmée par les saisons qui se renouvellent, sans effort, année après année.

Ainsi, après avoir hiberné tout l’hiver, le printemps durant lequel tout naît ou renaît, arrive. La Vie reprend et s’épanouit sous nos yeux, les bruits de la Nature se réveillent enfin et nous apporte un nouveau souffle, une énergie nouvelle tant attendue !


La période la plus dense en hautes énergies est l’été où les arbres ont retrouvé leur majestuosité, les couleurs des fleurs explosent et rivalisent de beauté, les fruits sont récoltés.


L’automne lui, annonce et amorce le ralentissement, le soleil est toujours radieux mais son rayonnement est moins intense et les arbres commencent à perdre leurs premières feuilles.


Enfin, l’hiver appelle un arrêt presque total, une pause bien méritée, celle d’une vie bien présente mais temporairement endormie jusqu’à l’hibernation.


Si nous faisons un parallèle du cycle de la Vie, de la Nature, avec l’énergie des saisons que nous ressentons et de son impact dans nos vies, si nous y sommes réellement attentifs, nous nous apercevons que nous subissons son influence directe : l’énergie de croquer la Vie à pleine dents ou plutôt celle de ralentir voire de s’arrêter.


C’est ce qui est le plus magnifique : faire partie d’un grand Tout, celui du cycle de la Vie !


Il existe un autre cycle dont l’influence est tout aussi importante dans notre quotidien : celui de la lune.



Les bénéfices du cycle lunaire


L’influence lunaire s’étend au-delà des marées océaniques, terrestres et atmosphériques !


Les amoureux de la Nature ou jardiniers passés Maîtres dans leur art, calent leur planning de plantations en tenant compte du cycle de la nature et notamment de celui du cycle lunaire. Qu’ils utilisent ou non le calendrier lunaire, ils respectent un cycle propice à la pousse et l’épanouissement de leurs graines.


Pourquoi en serait-il autrement pour nous ? Ne faisons-nous pas partie de ce grand Tout ?


Afin de vous donner les éléments de base nécessaires à votre compréhension, je vais résumer quelques points clés des phases et caractéristiques du cycle lunaire :


  • Il faut 29 jours (+12 heures et 44 minutes exactement) pour effectuer un cycle complet (pour qu’une nouvelle lune pour aller jusqu’à la nouvelle lune suivante),

  • La nouvelle lune (lune noire sur le calendrier) : lorsque celle-ci se trouve entre la Terre et le Soleil. Sa face éclairée n’est pas visible depuis la Terre,

  • La pleine lune : lorsque celle-ci continue son chemin autour de la Terre et laisse apparaître un croissant lumineux grossissant jusqu’à devenir un disque lumineux,

  • La lune est croissante dans la période de la nouvelle lune à la pleine lune (chaque jour, la surface lumineuse augmente),

  • La lune est décroissante dans la période de la pleine lune à la nouvelle lune suivante (chaque jour, la surface lumineuse diminue).



Schéma du cycle lunaire :



Avec le schéma ci-dessus et notamment avec sa symbolique de couleurs (visible uniquement sur mon blog désolée), nous pouvons facilement identifier le processus de lune croissante et décroissante qui nous intéresse ici.


Ainsi, plus nous avançons vers la Pleine lune, plus l’énergie monte.

C’est l’inverse pour la lune décroissante durant laquelle l’énergie redescend.

Et il en est de même pour notre cycle personnel !


Si vous prenez le temps de l’observer, vous remarquerez que notre énergie fluctue de manière cyclique, tout au long de chaque mois, avec un rythme qui nous est propre !


Vous l’aurez compris, plus l’énergie monte, plus notre énergie s’accroît et notre envie d’être dans l’action, de faire des projets. Nous sommes au top de notre énergie (voire performance) !


De la même manière, plus l’énergie décroît, plus notre productivité laisse place à notre besoin de ralentissement.

Encore faut-il y être attentif !


Il existe encore un autre cycle dont l’influence est tout aussi importante dans le quotidien des femmes en particulier : celui du cycle féminin.



Les bénéfices du cycle féminin


La société moderne a amené les femmes à réduire le cycle féminin à un outil de procréation (règles et ovulation). Dans les civilisations ancestrales, le cycle féminin faisait partie intégrante du rite de passage des femmes et il était honoré et respecté.


Pour mettre en lien cette approche avec celle du cycle lunaire, observons les 4 phases du cycle féminin :

  • Phase menstruelle :

L’énergie physique est très basse. La femme rentre dans une période d’introspection, de repli sur soi où elle ressent le besoin d’être seule, de se reposer pour se ressourcer. Cette période est propice pour ralentir, s’écouter, prendre le temps de réfléchir notamment pour les décisions importantes. Ne pas tenir compte de cela épuise la femme et créé un déséquilibre.

Elle correspond à la lune noire (ou nuit sans lune).

  • Phase pré-ovulatoire :

L’énergie physique augmente et le dynamisme reprend sa place. Nos pensées, nos capacités sont fluides et efficaces notamment pour l’organisation, la planification, la pratique sportive etc.

Elle correspond à la lune montante.

  • Phase ovulatoire :

Période d’énergie physique haute ! La force créatrice de la femme reprend pleinement sa place notamment avec une connexion au monde altruiste, à l’empathie ou encore à un besoin de donner un sens collectif et collaboratif à ses actions.

Elle correspond à la Pleine lune.

  • Phase prémenstruelle :

Période où l’énergie physique diminue peu à peu. Ici, il est préconisé de lâcher prise et d’accepter les changements qui traversent le corps (humeur changeante, joie profonde, état nostalgique…). Le ralentissement est nécessaire pour calmer un mental hyperactif et exploiter ce temps pour remettre des choses en ordre (il n’y pas que le ménage Mesdames !), revoir les bases de certains projets etc.

Elle correspond à la lune descendante.


Une femme qui ne dispose pas de cycle physique (ménopausée par exemple) pourrait se référer au cycle lunaire pour comprendre son cycle énergétique.



Identifier son propre cycle : une force


Apprendre à identifier son propre cycle et le respecter autant que possible est une force pour être le Maître à bord de son navire, pour retrouver tout son potentiel créateur. Il est un formidable outil de développement personnel au service d’une vie plus harmonieuse de qui vous êtes, dans votre vie personnelle voire professionnelle.


L’essentiel est avant tout de s’écouter, écouter son corps, son ressenti, ses émotions et son énergie bien évidemment.


Voici quelques astuces pour vous l’approprier et l’utiliser en votre faveur :


* Notez sur un carnet tout ce qui peut vous permettre de repérer les différentes fluctuations de votre énergie :

  • Humeurs

  • Envies

  • Libido

  • Types d’activités

  • Autres critères


Si vous êtes une âme créative comme moi, ce carnet pourrait être une occasion de renouer avec de la créativité artistique en le personnalisant, le customisant, le décorant ! Qui a dit que cela devait être rébarbatif ! 😊


* Une fois quelques cycles observés (3 au minimum), vous serez en mesure d’identifier les principales caractéristiques du vôtre. Tenir compte de vos différents niveaux d’énergies, vos capacités, vos moments de pause pour une meilleure organisation de votre vie


* Si vous souhaitez aller plus loin, de vous accorder du temps entre femmes, partager vos émotions ou méditer comme cela était coutume dans la tradition des Tentes Rouges d’Afrique du Nord ou dans les cercles de femmes issus des Traditions ancestrales amérindiennes, vous trouverez ces cercles de femmes, cercles de paroles ou de méditations féminines, en présentiel ou en ligne. Pour ma part, j’ai découvert lors du sommet des leaders spirituelles dont je vous ai déjà parlé, 3 merveilleuses Québécoises Cécile Goddess, Emilie Theuriaux et Valérie Couture Phelps que vous trouverez notamment sur Facebook et sans doute Instagram.


* Et pour les plus « geeks » d’entre vous ou les plus branchées nouvelles technologies, sachez qu’il existe de nombreuses applications gratuites (ou pas) sur le cycle bien notées sur smartphones, à découvrir si cela vous tente également.



Pour conclure, j’espère vous avoir donné des clefs (les miennes) pour exploiter au mieux votre cycle, que vous soyez un homme ou une femme (quel que soit le stade de votre cycle, ménopausé ou pas) et ainsi développer une vie harmonieuse en accord avec ce que vous êtes, qui vous êtes, à travers votre vie personnelle et/ou professionnelle.


Comprendre et exploiter son cycle est une source intarissable de pouvoir qui amène à aborder sa vie d’une autre manière, quels que soient les domaines de sa vie d’ailleurs puisque tout est interrelié. Cela permet de s’ouvrir à une perception plus profonde de sa propre nature.


La pleine conscience de notre vie cyclique nous offre réellement une merveilleuse opportunité de vie équilibrée en termes de gestion, d’organisation, de pleine capacités physiques, mentales, émotionnelles et relationnelles.


Réintégrons des outils simples de la sagesse ancestrale et retrouvons enfin de la sérénité en suivant le flot de la Vie, le cycle de la Vie pour réinventer notre Vie, à notre rythme.



Prenez soin de vous.


Sereinement vôtre,

Corinne

Comments


bottom of page