top of page

Accueillir ses émotions pour en guérir plus vite, c’est possible !


Bonjour à tous !


La gestion des émotions fait partie de mes thématiques phares car je prends de plus en plus la mesure de leurs impacts dans nos vies.


Je vous propose ici un angle nouveau qui vous permettra d’envisager autrement la gestion de vos émotions, une manière différente de les voir, de les accepter, de vous en libérer pour ne plus les subir, pour enfin sortir de leur emprise. L’objectif étant d’en guérir plus rapidement.


Je travaille sur la gestion de mes propres émotions depuis fort longtemps et je teste différents outils que je partage à travers tous mes articles.

Mes compréhensions et intégrations ne cessent de s’approfondir et tiennent compte d’éléments jusqu’alors occultés comme la gestion des émotions au cœur du cycle de la vie ou encore dans celui de notre propre cycle.


Bien que cela puisse paraître surprenant, cette notion de cycle est déterminante pour qui veut mieux « maîtriser » ses émotions et donc sa vie. Le terme « maîtrise » n’est pas approprié ici mais il permet juste de souligner qu’en gardant à l’esprit les points que je vais évoquer, vous reprenez d’une certaine manière votre pouvoir en toute autonomie.


Mais voyons plus en détail ce que sous-tendent ces notions de cycles. Commençons avec la notion plus générale du cycle de la vie.




Le cycle de la vie


Lorsque je mentionne le cycle de la vie, je fais référence à son impermanence, son évolution incessante et au fait que tout naît, vit et meure (ou prend une autre forme) et ce, quel que soit le domaine concerné. Les émotions n’y sont pas exclues puisqu’elles font parties intégrantes de nos vies. Les ennuis commencent principalement lorsqu’on commence à s’identifier à elles.


La vie comporte des moments vraiment magiques au-delà des mots et d’autres plus difficiles à vivre au-delà des mots également. Chaque individu a connu ou connaît ce cycle, peu importe où il se situe dans sa vie. Lorsque je précise « reconnaître », j’entends par là voir en face nos émotions et non plus les nier ou les fuir mais les accueillir au mieux.


Être consciente que la vie est un cycle permanent alternant sérénité et tumulte a définitivement changé ma vision sur ce que je vis ou sur ce qui me traverse. Cela m’a permis de comprendre que juste derrière cette turbulence se trouve la paix. Que juste derrière une perte, naît quelque chose de lumineux. Il n’y a pas d’ombre sans lumière, comme les deux faces d’une même pièce de monnaie.


Garder en mémoire cette notion de cycle de la vie nous permet de savourer les moments où tout est fluide mais d’être mieux armé lorsque les turbulences arrivent notamment en apprenant à les distinguer pour mieux les gérer.


Au sein du cycle de la vie, il y a nous, individus à part entière avec notre propre cycle. Poussons plus loin le raisonnement sur la gestion des émotions au sein du cycle de l’être humain.




Un cycle qui nous est propre


Savoir que la vie est un cycle en perpétuel mouvement nous offre la possibilité de moins nous attacher aux évènements que nous savons temporaires et par conséquent, d’avoir le recul nécessaire pour gérer nos émotions au fil de l’eau.


Cependant, nous faisons un bond en avant dans notre compréhension lorsque nous sommes en mesure d’identifier notre propre cycle.


Ici, nous touchons donc à notre intériorité dont nous sommes les seuls à avoir accès. Chacun d’entre nous a son propre cycle oscillant entre des énergies hautes et basses.

Si les énergies hautes sont considérées comme positives et les énergies basses, négatives, poser un autre regard sur cet aspect semble indispensable parce que discutable.


A l’image du symbole du Yin et du Yang, nous avons en nous la complémentarité du féminin et masculin, de l’intériorité et de l’action, du blanc et du noir, de la lumière et de l’ombre…

A l’image également de la Nature avec le cycle des saisons, nous sommes traversés par différentes énergies : l’autonome et l’hiver invitent au dépouillement et à l’intériorité, le printemps et l’été stimulent la créativité et l’action.


Comprendre et accepter que ces concepts vivent en nous, font partie de nous, nous aide à accepter de fait ce cycle d’impermanence où se conjugue tout et son contraire comme les émotions dites positives et négatives.


Accueillir notre part d’ombre ou notre vulnérabilité, tout ce qui peut être ressenti comme « négatif », nous permet d’identifier dans quelle phase du cycle nous nous trouvons.


Et identifier cette phase de notre propre cycle nous aide à sortir de la culpabilité ou de la honte à ressentir nos émotions et nous pousse à être plus bienveillant avec nous-même.


Comprendre ces principes conforte notre possibilité d’agir ou mieux, de laisser être : c’est ce qu’on appelle le fameux lâcher prise !




Lâcher prise


Avoir du lâcher prise c’est accepter ce qui est. Et contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas laisser faire, ne rien ressentir ou ne rien faire, bien au contraire !


C’est la capacité à se laisser traverser par ses émotions en dépit de leurs caractères douloureux. Autrement dit, c’est vivre ses émotions sans les brider, sans les censurer mais en les regardant en face, en les accueillant pleinement !

Pas facile, n’est-ce pas ? En effet, je vous le concède mais… !


Lorsque nous sommes en lutte avec ce que nous ressentons, nous refoulons de fait nos émotions. C’est ce qui leur donne l’occasion de se cristalliser dans notre corps avec des crispations diverses, des douleurs physiques voire des maladies qui s'installent dans le temps.


Cette compréhension est capitale si vous souhaitez réellement reprendre votre pouvoir sur la guérison de vos émotions.


Pour ce faire, vous avez une multitude d’outils relativement accessibles. Utilisant certains d'entre-eux moi-même et reconnaissant leur efficacité, je me permets de vous les présenter succinctement dans ce cadre précis : la guérison rapide d’émotions à un premier niveau de conscience du moins.




Mes outils de prédilection



La Méditation :


La méditation est un outil puissant de pleine conscience qui permet, par le ressenti à travers le corps, de mettre en lumière les zones d’inconfort liées à des émotions. Il suffit parfois de leur prêter attention, les reconnaître c’est-à-dire les nommer, les accueillir sans porter de jugement, les bercer, les rassurer comme le ferait un.e ami.e, pour se libérer de ses émotions de manière immédiate ou presque ! Que vous le croyez ou non ! Testez et voyez comment vous vous sentez juste après cette méditation. Ah oui, cela fonctionne uniquement si vous sortez de votre analyse du mental !


L’écriture :


L’écriture est un moyen vraiment très simple pour sonder ses états d’âme. Déposer ses émotions sans filtre sur le papier vous met face à elles sans possibilité pour vous de les nier ou de les fuir. Les mots, noirs sur blancs, favorisent la prise de conscience de vos maux et vous offrent la possibilité d’agir sur eux.

Dans ce cas, l’acceptation est déjà une libération en soi.


Mais bien évidemment, la méditation ou l’écriture peuvent ne pas suffire à guérir de ses émotions. Il convient alors de recevoir l'aide d'un professionnel.



Les thérapies en soins énergétiques :


Lorsque la méditation ou l’écriture trouvent leurs limitent, se faire aider par un thérapeute en soins énergétiques en qui vous aurez toute confiance peut être d’un grand secours. Un rééquilibrage énergétique avec du Reïki peut contribuer à retrouver votre sérénité intérieure ou une autre approche comme l’Access Bars peut être envisagée pour aller à la racine d’un problème, accéder à une émotion inconsciente donc plus tenace ou complexe à identifier.



Naturellement, il existe d’autres outils pour guérir de ses émotions rapidement. Mais je tenais ici à souligner le fait qu’accueillir ses émotions est d’une puissance insoupçonnée et est facile à mettre en œuvre dans un premier temps.


Toutefois, j’attire votre attention sur le fait que ce n’est pas la seule façon de procéder mais que c’est une piste très intéressante pour aller vers une première étape de pleine conscience pour retrouver son mieux-être.


Le fait de garder en mémoire que chacun de nous évolue à travers son propre cycle et le cycle de la vie peut suffire à nous rassurer sur le fait que, sauf exception évidemment, la plupart de nos émotions ne font que passer si nous ne nous y accrochons pas ! Cela nous rappelle également que nous avons un pouvoir d’action important sur leur guérison avec des moyens très simples et accessibles.


Si je vous le partage avec joie, c’est parce que ces techniques ont contribué à 80% des guérisons que j’ai effectuées sur moi-même, en toute autonomie. Inutile de s’en priver donc !


Tout ce que vous avez à faire finalement, c’est de prendre un petit temps d’introspection pour prendre soin de vous. Après-tout, vous le valez bien non ?


Qu’en pensez-vous ?

Êtes-vous prêt.e à explorer votre intériorité ?


Sereinement vôtre,

Corinne

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page